Abus sexuels, le point avec Bénédicte Guérin

Les abus sexuels ont ceci de particulier par rapport aux cas de maltraitance en général qu’ils se produisent dans un climat de douceur apparente, de normalité et surtout de silence. Les victimes se plaignent rarement d’avoir reçu des coups. Si cela avait été le cas, peut-être auraient-elles parlé plus facilement et auraient senti davantage que ce qu’on leur faisait subir faisait mal donc était mal. Étant petite, j’entendais parler de maltraitance mais pour moi, c’était d’abord le fait de battre ses enfants. Je ne connaissais pas l’aspect sexuel de la maltraitance. Je ne savais pas que c’était possible. J’avais bien sûr déjà entendu parlé de viols mais pour moi c’était également quelque chose de violent, vécu sous la contrainte, la menace.

prévention Information Lecture conséquences

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site