Enquêtes, rapports et chiffres

Proposer un site

Mission de Lutte Contre l'Inceste
Mission de Lutte Contre l'Inceste
Le 30 septembre 2008, le Président du Groupe UMP, Jean-François COPE, a chargé Marie-Louise FORT, Député de l'Yonne, d'une mission sur l'inceste. Ce rapport présente ses conclusions et invite à la mise en oeuvre d'un véritable plan de lutte contre l'inceste. Un travail de recherche approfondi, des visites d'institutions et de nombreuses auditions menées entre octobre 2008 et janvier 2009 ainsi que la lecture de centaines de pages de témoignages, ont confronté la mission à ce qui lui est apparu comme le dernier tabou français. L'évolution des mentalités ces dernières années face aux crimes sexuels et quant au sort des victimes n'ont que marginalement concerné l'inceste. Sa singularité sousestimée et sa « barbarie » l'avaient en effet exclu de nos schémas et donc de notre entendement.
Une estimation du « CHIFFRE NOIR » de l'enfance en danger par le biais des enquêtes de victimation
Une estimation du « CHIFFRE NOIR » de l'enfance en danger par le biais des enquêtes de victimation
Dans son rapport annuel, l’Oned estime le nombre de mineurs et de jeunes majeurs concernés par une mesure de prise en charge en protection de l’enfance. La remontée des données individuelles permettra quant à elle d’affiner cette estimation, et d’avoir des caractéristiques précises sur ces enfants. Cependant, l’enfance en danger ne s’arrête pas aux enfants repérés comme tels et un certain nombre de situations échappe encore aux services compétents en protection de l’enfance.
Un Français sur quatre connaît au moins une personne victime d’inceste dans son entourage
Un Français sur quatre connaît au moins une personne victime d’inceste dans son entourage
Un Français sur quatre connaît au moins une personne victime d’inceste dans son entourage l’enquête réalisée par Ipsos pour l’AIVI et AXA Atout Cœur fond froid dans le dos : 26% des personnes interrogées déclarent connaître dans leur entourage au moins une personne victime d’agression sexuelle, de viol, d’acte d’exhibitionniste, de confidences sexuelles répétées par un parent. L’enquête montre que les Français sont massivement favorables à la pénalisation de l’inceste en tant que tel dans le droit pénal...
Quelques statistiques
Quelques statistiques
Une agression sexuelle est un acte de pouvoir de nature criminelle. Quelques statistiques....
Viol : Les chiffres
Viol : Les chiffres
Au moins 25.000 cas de viols en France chaque année
Agressions sexuelles : Des statistiques méconnues
Agressions sexuelles : Des statistiques méconnues
Les statistiques sur les agressions sexuelles répertoriées sur cette page, vous paraîtront probablement étonnantes, voir impossibles. J'aimerais bien qu'elles soient exagérées, mais elles ne le sont pas. Elles proviennent de sources crédibles dont le Ministère de la Sécurité publique du Québec et le Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec. Malheureusement, elles ne sont pas moindres ailleurs au Canada, en Europe ou aux États-Unis.
Les violences sexuelles en France : quand la parole se libère
Les violences sexuelles en France : quand la parole se libère
Enquête de l'Institut national d'études démographiques
Les agressions sexuelles sur mineurs en chiffres
Les agressions sexuelles sur mineurs en chiffres
Les médias mettent sur le devant de la scène les crimes les plus inhumains. Mais au-delà d'une fascination morbide se cachent de très nombreux abus sexuels sur mineurs. Malgré la persistance de non-dits, nous vous proposons un aperçu du problème que représentent ces crimes pédophiles.
Les limites de la justice réparatrice
Les limites de la justice réparatrice
Depuis le tournant des années 1990, la justice réparatrice fait l'objet d'un intérêt croissant. Dans plusieurs pays, les programmes, les recherches et les forums de discussion sur ce thème ont proliféré. L'échec du modèle de justice punitif, le recours abusif à l'incarcération, l'aliénation des victimes et l'absence de réponse à leurs besoins ont alimenté le discours en faveur de ce nouveau courant de pensée (Roach, 2000; Commission du droit du Canada 2003; Hudson, 2003). Au Canada, l'émergence de ce modèle s'explique aussi par l'incapacité du système de justice à trouver des solutions à la criminalité au sein des communautés autochtones et au problème de leur surreprésentation dans les institutions carcérales.
Les violences sont à l’origine de troubles psychotraumatique graves et fréquents
Les violences sont à l’origine de troubles psychotraumatique graves et fréquents
Les violences sont à l’origine de troubles psychotraumatique graves et fréquents, particulièrement lorsqu’il s’agit de violences intrafamiliales comme les violences conjugales (58% d’état de stress post-traumatique - Astin, 1995 - versus 24 % chez l’ensemble des victimes de traumatismes) et de violences sexuelles (80 % d’ état de stress post-traumatique en cas de viol - Breslau et al. 1991 - versus 24 % chez l’ensemble des victimes de traumatismes). Les troubles psychotraumatiques sont méconnus, rarement dépistés et traités (faute de formation spécifique initiale des professionnels de santé) alors qu’une prise en charge précoce est indispensable pour éviter des conséquences considérables sur la santé, sur la grossesse, avec un risque vital quadruple (un risque directement lié aux violences physiques : une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son conjoint, un risque suicidaire : 25 fois plus de tentatives de suicides chez les femmes victimes de violences conjugales - Enveff, 2000, un risque accru d’accidents mortels lié à des conduites à risque et des troubles de la vigilance, un risque de mort précoce lié aux conduites addictives et aux négligences graves en matière de prévention), et selon l’OMS une perte de 1 à 4 années de vie en bonne santé. Le coût médical annuel direct des violences conjugales a été estimé par le CRESGE en 2006 à près de 400 millions d’euros...

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×