Les limites de la justice réparatrice

Depuis le tournant des années 1990, la justice réparatrice fait l'objet d'un intérêt croissant. Dans plusieurs pays, les programmes, les recherches et les forums de discussion sur ce thème ont proliféré. L'échec du modèle de justice punitif, le recours abusif à l'incarcération, l'aliénation des victimes et l'absence de réponse à leurs besoins ont alimenté le discours en faveur de ce nouveau courant de pensée (Roach, 2000; Commission du droit du Canada 2003; Hudson, 2003). Au Canada, l'émergence de ce modèle s'explique aussi par l'incapacité du système de justice à trouver des solutions à la criminalité au sein des communautés autochtones et au problème de leur surreprésentation dans les institutions carcérales.

prévention Information Lecture conséquences

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site