Le moins que rien

Quatrième de couverture « La porte d'entrée s'ouvrit enfin. Devinant qu'elle avait perdu, la Mère, livide, se figea. J'en ai profité pour m'emparer de mes hardes et foncer dans le garage où je me suis rhabillé à tout berzingue. Ensuite, adossé au mur, j'ai pleurniché jusqu'à ce que je réalise ma victoire. Grâce à mon intelligence, j'avais gagné du temps. J'étais sauvé. Pour Io première fois de ma vie, j'avais triomphé de la Mère !» Sans complaisance et avec un courage inouï, Dave Pelzer raconte les sévices qu'il a subis dans son enfance. Martyrisé par une mère alcoolique et sadique, il a frôlé la mort plus d'une fois. Anéanti physiquement et moralement, le petit garçon analyse la logique folle qui s'est instaurée entre lui et le monstre maternel. Mais ce qui reste du récit de son cauchemar, ce ne sont pas toutes les horreurs inimaginables qu'il a endurées, mais sa lutte tenace pour la survie, sa force, sa volonté. Aujourd'hui, c'est un homme libre et heureux, peut-être plus sensible et déterminé que quiconque. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre. L'auteur vu par l'éditeur Dave Pelzer Premier volet de sa trilogie autobiographique, Le moins que rien fut nommé pour le prix Pulitzer et s'est vendu à plusieurs millions d'exemplaires dans le monde. --Ce texte fait référence à une édition épuisée ou non disponible de ce titre.

prévention Information Lecture conséquences

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×