Elle ne pleure pas, elle chante - prochainement le film

Bonjour à tous,

En prévision de la prochaine sortie en salle du film, nous vous invitons à rejoindre la nouvelle page pour le film Elle ne pleure pas, elle chante où vous aurez plus d'informations sur les évènements autour du film.

Merci

http://www.facebook.com/pages/Elle-ne-pleure-pas-elle-chante/200475346659655?sk=page_getting_started#!/pages/Elle-ne-pleure-pas-elle-chante/200475346659655?sk=wall

SanViolentine/Lorraine a eu la chance de pouvoir assister au tournage

Voici quelques photos

http://www.sanviolentine-lorraine.org/album-cat-1-267454.html

 

SanViolentine/Lorrainee parrainée par : Elle ne pleure pas, Elle chante 

 

Elle ne pleure pas, elle chante.

Est le titre d’un long métrage en cours de réalisation.

Parrainage

SanViolentine s’est vue proposer un parrainage par Iota Production, que nous avons accepté.

Invitée par la production, notre association (quatre membres et bénévoles), c’est rendue le jeudi 11 mars sur le lieu du tournage en Picardie.

Nous avons vécu une expérience hors du commun en ayant le privilège de pouvoir assister toute une après-midi au tournage d’une œuvre cinématographique. L’accueil a été formidable, toutes les personnes que nous avons croisées nous ont accueillis avec chaleur et convivialité.

L’histoire

Il s’agit d’une histoire tirée du roman d’Amélie Sarn, Elle ne pleure pas, elle chante.

C’est l’histoire d’une délivrance. Laura, la trentaine, habite seule à la périphérie d’une grande ville d’Europe. Elle apprend que son père est dans le coma, suite à un grave accident de la route. Elle décide d’aller le voir à l’hôpital: l’occasion se présente enfin de régler ses comptes, peut-être même de se venger...

Laura ira rendre visite régulièrement à son père inconscient. Elle va le veiller et lui raconter le calvaire de son enfance violée…Source : site Internet du film.

Le hasard

C’est tout à fait par hasard que Philippe de Pierpont tombe sur un livre dont le graphisme de la couverture lui rappelle le style d’un ami. Curieux, il veut en savoir plus et achète le livre. Il se trouve que son ami n’est pas l’auteur de la couverture, mais il décide de lire cet ouvrage. Très rapidement cette histoire le touche au plus profond de lui-même et se dit qu’il se devait d’en faire un film. Il lui a fallu cinq années d’écriture, pour adapter le roman d’Amélie Sarn et avoir le scénario final.

Fiction ou réalité

Les agressions sexuelles sont encore un tabou considérable dans notre société. Beaucoup de gens connaissent mal les effets d’un viol, d’une enfance volée. Certes des associations existent, des documentaires, des livres, mais souvent, le public touché et attentif à ses informations reste un public concerné, directement ou indirectement. Le biais de la fiction est donc un moyen fort pour sensibiliser une population bien plus large, même s’il reste rarement utilisé. A travers une histoire, reprise du livre d’Amélie Sarn, nous espérons que ce film contribuera à casser un peu plus le tabou en sensibilisant mieux.

 

 

 

 

Elle ne pleure pas Elle chante

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site