La sophrologie caycédienne et les victimes – présenté par Priscilla Purgatorio

 

9ème Café/débat « Le Dire & Agir » du 20 avril 2011

La sophrologie caycédienne et les victimes – présenté par Priscilla Purgatorio

Donner de l’espoir…

 Nous voici arrivés à notre 9ème café. Un café un peu différent des autres. En effet, jusqu’ici nous avons parlé de différentes violences, des victimes, de bien des maux de

 notre société. Ce soir il est question de sophrologie, une « technique », une façon d’être, qui peut apporter un mieux-être et une meilleure estime de soi à chacun d’entre nous.

Nous ne connaissons pas bien ce qu’est la sophrologie, ce soir SanViolentine au même titre que nos visiteurs, va découvrir ce qui pourrait être un moyen de plus à proposer aux victimes et à leurs proches.

Il est un peu plus de 18h, je pars de Xammes en direction de Metz où je vais rejoindre Frieke au café Jehanne d’Arc. J’arrive vers 19h sur la petite place où une bonne quinzaine de tables ont été installées par Saïd et Maryse, les propriétaires du café. C’est une magnifique journée qui se meurt doucement au rythme d’un Soleil couchant qui illumine encore de mille feux ce vieux quartier des Trinitaires où il fait si bon flâner. .

Je retrouve Frieke dans la cave voutée du café, elle s’affaire déjà à tout mettre en place, les documents sur les chaises, régler l’enregistreur, etc. Nous apprenons que nos amis, Priscilla, notre intervenante, et Alain se sont installés sur la terrasse. Frieke et moi les rejoignons. Sandra arrive à son tour.

La terrasse est pleine de monde. Qui est venu juste pour consommer ? Qui est venu pour notre débat ? Difficile de déchiffrer cette délicate information sur les visages. Mais nous allons bientôt être fixés puisque l’heure approche. Nous nous dirigeons vers la salle.

Une quinzaine de personnes prennent place petit à petit. Nous sommes contents, même si nous trouvons toujours un peu dommage que toutes ces informations véhiculées par nos cafés ne soient pas partagées par plus de monde.

Il est 20h20, Frieke prend la parole et présente l’association avant de laisser la parole à Priscilla.

Pendant plus d’une heure Priscilla aborde tous les aspects de la sophrologie et plus particulièrement par rapport aux victimes. Le public est immédiatement emporté dans un flot de paroles passionnant. Beaucoup trop novice en la matière, je ne me permettrais pas de faire ici le compte-rendu « technique » de ce débat. Je vous conseille pour cela de vous rendre sur le site et d’écouter l’enregistrement. Je vais juste vous rapporter mon ressenti comme simple membre du public.

En revanche, je dois avouer que moi, qui suis un grand cartésien devant l’éternel, auquel j’ai bien du mal à croire d’ailleurs (cartésien ! Je vous dis), j’ai souvent été touché et sensibilisé par les propos de l’intervenante. La force du mental par exemple. Une personne fonctionne un peu comme si deux individus vivaient en elle, deux personnes aux intentions bien opposées. Cela permet d’expliquer bien des comportements. Nous ne sommes pas seuls à habiter notre corps, un peu comme si deux forces s’opposaient. Certes, ceci est ma façon très imagée d’interpréter les choses mais comprendre qu’une crise d’angoisse par exemple est l’expression d’un duel profond entre le besoin, l’envie d’aller mieux, et une autre partie de soi qui veut nous garder dans la douleur, me parle directement. Les paroles de Priscilla sont d’une telle clarté que tout semble évident. C’est un peu comme si elle mettait un peu de lumière sur des choses si obscures, tellement incompréhensibles, des choses que l’on supporte sans les comprendre. Il faut les accepter pour mieux les dominer, pour mieux se réapproprier sa vie. Je comprends que la sophrologie est surtout le fait de se découvrir soi-même, d’apprendre à se connaitre, d’apprendre à mieux identifier tout ce petit monde qui vit en soi. Un monde où les conflits sont nombreux. Priscilla aborde aussi l’importance du temps présent, le réel est le présent. Les analyses du passé puisées dans les méandres obscures de nos mémoires tout comme les analyses fondamentales d’un futur incertain et pourtant si déterminant ne servent souvent qu’à nous déconnecter du présent, donc de la vie. Ce présent qui représente pourtant la vraie et la seule réalité absolue. Se relaxer, se réconcilier avec soi, avec la nature, avec une vraie sérénité.

Les explications de Priscilla sont passionnantes et très complètes. Après une bonne heure, Frieke reprend la parole, pose une question, formule une remarque et laisse la parole au public. Le débat s’engage pour une heure encore, beaucoup de questions, de remarques. On peut facilement observer un vrai plaisir sur le visage de chacun, une réelle satisfaction à avoir pu assister à ce 9ème café-débat.

Il est passé 23h, Frieke remercie Priscilla et le public. Certains prolongent encore un peu la soirée dans le bar, juste au-dessus de « notre » salle. Chacun retourne chez soi avec, dans un coin de sa mémoire, un petit quelque chose en plus, qui, un jour peut-être, ou demain, les aidera à mieux vivre.

La Sophrologie s’adresse à tous, simplement pour apprendre à mieux être, en harmonie avec soi-même et tout ce qui nous entoure. Pour la victime, la sophrologie doit apporter (je rappelle que je ne parle que comme simple témoin) de vraies réponses à sa façon de fonctionner, à mieux comprendre les assauts de son mental. Beaucoup de victimes ne se respectent plus, mutiles leur corps ou leur vie sociale, professionnelle. Il ne s’agit pas d’un choix, mais d’une attitude imposée par une partie de soi. L’Etre Humain est une multitude disait Carl Sagan. Tous les « êtres » qui œuvrent en nous, ne nous dirigent pas forcément là où il faut. Grand nombre de victimes ne se respectent plus, n’ont plus d’estime de soi et se marginalisent, parfois se suicident malgré une formidable envie de vivre.

« Celui qui se donne la mort est une victime qui rencontre son bourreau et le tue »

Alexandre Dumas (fils).

 

Patrick Brandebourg

Secrétaire de SanViolentine

  

Contact : priscilla.purgatorio@sfr.fr - Site Internet

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site