Aide a la victime et le proche

5 étapes pour venir en aide

Intervention en 5 étapes

Accueil du sujet victime d'agression sexuelle

Faculté de Médecine de Strasbourg – module 11: Synthèse Clinique et Théapeutique – Année 2003/2004 32 ACCUEIL DU SUJET VICTIME D’AGRESSION SEXUELLE DOCTEUR J.G. ROHMER (Item 183) INTRODUCTION : La problématique post-traumatique : Depuis quelques années, la question de la prise en charge psychologique des victimes se pose sociologiquement avec beaucoup d’acuité. Si cette question se pose avec acuité pour les victimes de catastrophes macro-sociales (inondations, tremblements de terre, attentats terroristes, catastrophes dans les stades, accidents de transports en commun), elle se pose actuellement aussi au...

Aider et protéger les victimes

Régulièrement journaux et magazines se font l'écho d'abus sexuels. Mais combien de drames révélés pour combien de destins brisés. Les victimes de sévices sexuels gardent leur secret. Quelques précautions vous permettront de savoir si votre enfant est conscient de ces risques. Découvrez également les associations et services d'aide à contacter en cas de danger.

Aider la victime à revivre

Celle-ci devra cesser d'écouter les voix intérieures qui la maintiennent dans la culpabilité et la honte et se mettre à l'écoute de la voix de la vérité, qui la conduira vers la libération. Elle devra aussi abandonner les voies sans issues que des personnes bien intentionnées mais incompétentes (des aidants « peu aidés» !) lui proposent : nier l'abus, le minimiser, oublier, pardonner au coupable sans que celui-ci se soit sérieusement repenti, tourner la page, cesser de se plaindre, etc.

Dénoncer ou ne pas dénoncer les agressions sexuelles

ONCEZ! Depuis quelques années, on entend fréquemment ce message destiné aux femmes ayant vécu une agression sexuelle. C’est logique, car seulement 10% des agressions sexuelles sont dénoncées à la police. Bien sûr, il va aussi de soi que dénoncer cet acte de violence ne peut être que bénéfique pour ces femmes en tant qu’individu et, par ricochet, pour notre société. Mais, en sommes-nous bien convaincus?

Intervention auprès des adolescentes

Particularités relatives au suivi des adolescentes agressées sexuellement

Lorsque votre conjoint ou votre conjointe a été victime de violence sexuelle (1)

Partie 1 Pourquoi ce texte ? Si vous vivez une relation intime avec une personne qui a été victime de violence sexuelle lorsqu'elle était enfant ou adolescente, ce texte vous est destiné. Les renseignements qu'il contient peuvent vous aider, que vous soyez un homme ou une femme, que vous soyez homosexuel ou hétérosexuel. Vous et votre conjointe n'êtes pas seuls. Au moins une femme sur quatre et un homme sur six ont été victimes de violence sexuelle lorsqu'ils étaient enfants. Plus les survivants adultes parleront ouvertement de la violence sexuelle dont ils ont été victimes et de la façon dont cela les a affectés, plus leurs conjoints pourront...

Lorsque votre conjoint ou votre conjointe a été victime de violence sexuelle (2)

2e partie En tant que conjoint d’une survivante, quel soutien puis-je lui apporter ? Dans toute relation amoureuse, les deux conjoints doivent se comprendre et s’apporter un soutien mutuel. Toutefois, le conjoint d’une survivante a besoin d’une plus grande dose de compréhension et de patience. Voilà ce que vous pouvez faire pour apporter du soutien à votre conjointe :

Lorsque notre conjoint ou conjointe a été victime

Lorsque notre conjoint ou conjointe a été victime de violence sexuelle durant l'enfance : Guide à l'intention des conjoints

Pour qu’une victime se reconstruise, l’auteur doit reconnaître les faits

Michel Suard intervient comme thérapeute familial dans deux établissements pénitentiaires à Caen et à Argentan, auprès de personnes condamnées pour des agressions sexuelles intrafamiliales. Vous avez reconnu publiquement avoir renoncé, dans une situation particulière, à signaler une agression sexuelle au parquet. Pouvez-vous nous préciser les circonstances ?

Pourquoi une victime a-t-elle tant de mal à parler de ce qu'elle à subi ?

1. Elle met parfois beaucoup de temps pour réaliser qu'elle a été abusée Le temps ne compte pas pour l'inconscient, il s'est comme arrêté pour la victime : c'est souvent l'apparition de symptômes comme la dépression ou des troubles sexuels qui l'incitera à laisser enfin sa souffrance refaire surface et à accepter d'en parler. C'est le premier pas vers la guérison.

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×